Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mai 2011 2 24 /05 /mai /2011 19:56

4ème de couverture:

" Elle a mis de l'ordre dans la maison, a revêtu un déshabillé de soie blanche. Elle a pris soin d'avaler par petites poignées les pilules. Elle a pris la pose - pathétique et émouvante intention d'artiste et de femme soucieuse de séduire jusque dans la mort -, puis elle s'est endormie. Sur sa bouche, on pouvait lire comme un sourire... "
Le 3 mai 1987, Yolanda Gigliotti, plus connue sous le nom de Dalida, quittait la vie, loin de la scène et des projecteurs, fatiguée de jouer la comédie du bonheur. Rien que des larmes, encore des larmes, toujours des larmes... Et le souvenir, à jamais, d'une star de lumière hantée par l'obscurité.
C'est un destin hors norme que retrace Bernard Pascuito. Une vie de gloire et de drames, restituée grâce aux témoignages inédits d'Arnaud Desjardins, son amour secret, qui lui fit découvrir la philosophie de l'Inde, de Jack-Henry Soumère et de Jean-Luc Lahaye, qu'elle connut et hébergea lorsqu'il venait d'avoir dix-huit ans...

DALIDA-une-vie-brulee.jpg

Je ne suis pas fan de Dalida, mais j'ai vraiment apprécié la lecture de cette biographie que j'ai trouvée très bien écrite. On y apprend beaucoup de choses sur la vie de la chanteuse, vie dont le bilan apparaît finalement très contrasté. En effet, si l'artiste a connu tous les succès, la femme n'a quant à elle jamais réussi à trouver ou à garder le grand amour auquel elle aspirait.

Alors que l'artiste incarnait l'image même du bonheur et de la réussite lorsqu'elle se trouvait sous les feux des projecteurs, la femme, elle, se sentait bien souvent écrasée par le poids de la solitude lorsque le rideau tombait.

Sans sombrer dans le pathos, l'auteur nous dévoile les faiblesses de Dalida et nous aide à mieux comprendre les différents drames de sa vie, qui petit à petit l'ont conduite à commettre ce geste fatal du 3 mai 1987 (suicide de tous les hommes qui ont le plus compté dans sa vie, problèmes ophtalmologiques, désir de maternité inassouvi...).

« Dalida, une vie brûlée » dépeint donc la vie d'un être humain dans toute sa fragilité avant de dépeindre la vie d'une artiste.

Ouvrage très intéressant, que je recommande vivement aux admirateurs de la chanteuse.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Angelino Mysterioso - dans BIOGAPHIES
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Angelo Mysterioso
  • Le blog de Angelo Mysterioso
  • : Mes lectures, la musique que j'aime, principalement...Quelques trucs sexy aussi (pas vrai, mais ça booste la visibilité du blog! ) ;-)
  • Contact

Recherche